29 novembre 2020

Confiner et protéger les plus vulnérables

Voici un numéro qui porte les traces du confinement ou pour dire juste des questionnements contre le silence qui s’abat encore sur les droits et qui dénonce les injustices appelant sur ceux qui en sont les victimes permanentes plus d’attention et plus de justice. J’ai pris part à ce projet par une autopsie du confinement dans les FTM qui concerne particulièrement les personnes âgées dans ces établissements. La pandémie du covid-19 a mis à nu une fois de plus les conditions déplorables auxquelles toutes les rénovations promises, tous les plans de restructuration urbaine pour offrir à des concitoyens un cadre de vie digne, peinent toujours à répondre. A quelques exceptions, la vulnérabilité de ces personnes âgées a été souvent confrontée à la mort qui rôdait tel un prédateur devant des proies faciles et a beaucoup moins bénéficié de l’intérêt et de la solidarité qui s’imposaient dans ces circonstances.